Skip to content
B-Mission-reseaurecommandationvdef-1
15 min read

3 freelances sur 4 trouvent une mission grâce à leur réseau

Ce n’est pas une surprise si le réseau professionnel et les recommandations clients constituent la première source de nouvelles missions. Les témoins passés sont vos références de demain. À tel  point que votre réseau peut être un outil pour accroitre la visibilité de votre activité et contribuer à votre notoriété professionnelle. Si c’est bel et bien une ressource à privilégier, qu’est-ce que signifie avoir un bon réseau et comment le construire ?

Sommaire

Les relations comme gage d’opportunités professionnelles

Il n’est pas surprenant de voir que les relations passées sont très utiles pour les opportunités professionnelles futures. Vos relations démontrent la confiance qui vous est accordée et peuvent devenir une preuve sociale primordiale lorsque l’on est indépendant.

Confiance

Votre réseau professionnel peut être perçu comme un miroir de ce que vous êtes. La diversité des individus de votre réseau et la nature des liens que vous partagez avec eux peuvent éclairer sur votre personnalité. C’est notamment un moyen, pour des recruteurs et/ou des prospects, d’augmenter votre capital sympathie si vous partagez une relation en commun.

Dans le cadre d’une recommandation, vos proches, vos anciens collègues ou même d’autres indépendants vous feront bénéficier de leur propre rayonnement. C’est d’ailleurs ce qu’on appelle l’effet de halo : la réputation de votre entourage va contribuer, par ricochet, à l’image que l’on peut se faire de vous. Ainsi, vos futurs prospects vous accorderont plus facilement leur confiance si vous êtes recommandé par quelqu’un de confiance.

Preuve sociale

La satisfaction de vos anciens clients revêt une importance capitale pour votre activité. C’est notamment grâce à leur recommandations que 74% des indépendants trouvent leurs missions. Ils vous permettront de mettre en avant, lors de votre prospection, les points forts de votre expertise et de vos précédentes collaborations afin de rassurer de potentiels prospects. C’est une belle preuve sociale que vous pouvez même mettre en avant sur votre profil LinkedIn, votre site internet ou tout outil de promotion de vos services.

Mais vos anciens clients sont aussi vos meilleurs apporteurs d’affaires. Votre collaboration peut en effet déboucher sur une relation professionnelle qui va au-delà d’un accompagnement ponctuel. En effet, votre écoute, votre compréhension et la maitrise de votre expertise sont autant d’éléments qui vont renforcer cette relation de confiance. Ils seront ainsi ravis d’aider leurs partenaires commerciaux ou connaissances qu’ils apprécient. Il sera tout naturel d’évoluer dans leur cercle proche puisque vous avez su prouver votre savoir-faire.

Il n’est pas pour autant aisé d’atteindre un tel niveau de reconnaissance. Alors comment faire pour transformer son carnet d’adresses en un réseau fiable ?

Se constituer un réseau solide

Il est très souvent conseillé aux freelances de développer leur réseau pour atteindre leurs objectifs. Mais qu’en est-il des contacts déjà établis ? Comment soigner son réseau existant pour le transformer et le garder comme une ressource privilégiée ?

Soigner la première rencontre

Dans un premier temps, vous devez soigner votre première approche puisque les premières impressions sont toujours importantes, surtout si l’on se réfère à la fameuse règle des 4x20. Le premier conseil, le plus contre-intuitif sans doute, est de ne pas placer la première rencontre sous le signe d’un objectif précis. Il est au contraire important de garder une approche neutre de toute intention. Votre interlocuteur a seulement besoin de savoir qui vous êtes et ce que vous pouvez lui apporter.

Voici quelques conseils pour maximiser les chances de faire bonne impression :

  • Soyez naturel et authentique : votre interlocuteur sera ravi d’en apprendre plus sur vous et ce qui a motivé cette rencontre.
  • Présentez-vous en fonction de votre interlocuteur : il est important de créer des points de connexion dans votre discours pour les approfondir plus tard. N’oubliez pas de vous renseignez sur la personne que vous allez rencontrer.
  • Posez des questions et surtout, écoutez : en vous positionnant comme une personne réceptive et à l’écoute, vous serez perçu comme une personne ouverte à la discussion et avec qui votre interlocuteur peut envisager des synergies communes. Vous formez à l’écoute active et/ou à la questiologie peut renforcer votre capacité de communication.
  • Répondez concrètement aux questions : ne soyez pas pas avare en solutions et montrez comment vos intérêts peuvent s’aligner sur certaines problématiques rencontrées également par votre contact. Aussi, illustrez vos propos avec des exemples concrets et à rebondissez de façon dynamique sur ses problématiques avec des solutions déjà déployées pour d’autres clients.

Conservez une relation d’égal à égal

Si la qualité du premier contact va fortement contribuer à la durabilité de la relation, votre posture n’est pas à négliger. Comme évoqué précédemment, nous vous conseillons de ne pas fixer d’objectif précis à cette rencontre. La raison est relativement simple : cela vous mettrait dans une position d’attente envers l’autre. Or, pour que cette rencontre porte ses fruits, vous devrez également donner autant, si ce n’est plus, que ce que l’autre vous offre. C’est en effet une position d’égal à égal que vous devez opter pour assurer l’équilibre de cette future relation.

Si vous vous adressez à un potentiel client, vous devrez en effet porter une plus grande attention à ce que vous allez apporter à cette personne. De fait, vous pouvez ressortir de cet échange avec une opportunité professionnelle ou la garantie d’une nouvelle mission. Mais plus vous en donnez, plus l’échange sera interactif et équilibré, et plus il pourra convaincre votre interlocuteur.

Ainsi, privilégiez une posture d’écoute, d’ouverture à l’autre, de curiosité et d’empathie. Donnez autant que votre interlocuteur et soyez prêt à saisir les opportunités qui se présenteront à vous.

Construire des relations durables

Vous vous êtes très certainement connecté avec des personnes de votre réseau sans pour autant avoir entretenu le contact sur la durée. Et si vous leur passiez un coup de fil, envoyiez un message ou proposiez un déjeuner ? Les opportunités professionnelles se créent sur la durée et avec une confiance partagée. Il est possible que votre réseau ait connaissance d’opportunités qui seraient pertinentes pour vous mais comment peut-il le savoir ? Peut-être même que vous avez déjà rencontré vos futurs clients mais vous n’avez pas encore gagné leur confiance. Pour cela, vous aurez tout intérêt à construire des relations solides et durables.

Ce sont souvent les petites actions qui renforcent les relations :

  • Que diriez-vous d’appeler telle personne pour la féliciter pour son nouveau projet ?
  • Avez-vous pensé à inviter à déjeuner ce contact que vous avez rencontré pendant un événement pour développer des affinités ?
  • Pourquoi ne pas mettre en relation certains de vos contacts qui pourraient s’apporter mutuellement ?

Donner de votre temps est le meilleur moyen de vous montrer investi et de valoriser chacune des relations professionnelles que vous avez construites.

Un réseau bien travaillé, c’est avant tout un ensemble de relations sur lesquelles vous pouvez compter. Elles peuvent être sources d’opportunités, certes, mais elles sont aussi le moyen de développer votre culture générale, de découvrir différents environnements ou encore d’apprendre de nouvelles méthodes de travail etc. Ce cercle constitue l’environnement dans lequel vous pouvez évoluer et vous épanouir pleinement. De cette façon, vous aurez plaisir à rencontrer de nouveaux professionnels ou collaborer avec ceux de votre réseau. Il est fort possible que certains soient prêts à travailler avec vous mais qu’ils attendent un signe de votre part pour se lancer.

Afin de compléter ce sujet, nous vous invitons à lire notre article "Comment trouver des missions freelance qui me correspondent ?"

avatar
Community & Content Manager chez Beager

Commentaire